Parce que vous êtes les créateurs de votre réalité!

Archives de juillet, 2011

Le travail, pourquoi?

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, nous vivons dans une société qui avance à vive allure en ayant comme but de produire toujours  plus. Ce qui est merveilleux, c’est que toute cette production nous mène au bonheur. Avoir toujours plus de bien afin de se sentir comblé et important, quel plaisir! Je me demande parfois qui pense vraiment comme ça… Mais au faite? Nous sommes tous conditionnés! Certaines personnes le sont plus que d’autres, évidemment, mais il ne faut pas se penser à l’abri. Alors ÉVEILLEZ-VOUS et RESTEZ CONSCIENT!

Voici un petit documentaire fort intéressant sur le travail : Le travail, pourquoi ? par Mr Mondialisation

Omraam Mikhaël Aïvanhov; Devenez lumière!

Extrait d’une conférence du Maitre omraam mikhaël aïvanhov le  8 avril 1947

Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Les Anges ne peuvent voir que ce qui est lumineux. Ils ne nous voient pas lorsque nous sommes dans un état  « ordinaire », car ils sont aveugles pour tout ce qui n’appartient pas au monde de la Lumière, au monde spirituel.

Il leur arrive cependant d’utiliser les yeux d’autres créatures, comme ceux des animaux, pour étudier les humains. Vous pouviez vous croire absolument seul au moment où vous alliez commettre une faute, un crime, ou, au contraire, accomplir un acte généreux, mais un chat, un chien, un oiseau se trouvait là, et vous ignoriez qu’un être, à travers lui, vous observait…

Chez l’homme, tous les mondes coexistent, mais ils sont soumis aux limitations du plan physique. Ce n’est que lorsque le monde des sentiments entre en ébullition et s’agite en nous, que les habitants du plan astral commencent à nous voir. Et ce n’est que lorsque notre corps mental s’anime et s’éclaire, lorsque nous commençons à penser, que les habitants du plan mental peuvent s’apercevoir de notre activité.

Donc, si nos corps spirituels ne sont pas encore éveillés, les êtres des régions spirituelles ne nous voient pas, ils ne nous connaissent pas ; nous ne sommes pas encore des citoyens de leur monde, nous ne figurons pas sur leurs registres et nous ne pouvons recevoir d’eux ni nourriture ni paiement quelconque. Ceux qui, symboliquement parlant, ne reçoivent ni vêtements, ni nourriture, ni joies, ni bonheur ont la preuve mathématique qu’ils sont des ignorants. Ils sont restés dans les régions inférieures, cramponnés à l’argent et aux plaisirs matériels, ils se sont coupés de la Lumière, et, comme les habitants des mondes supérieurs ne les ont pas aperçus, ils ne les ont pas aidés, et ils n’ont rien pu recevoir de sublime, de céleste, de divin.

De même que, pour être vu, connu, enregistré quelque part dans la société, il faut satisfaire à certaines conditions, de la même manière, pour être vu, connu et enregistré dans les mondes supérieurs, il faut mener une vie déterminée, il faut être éveillé aux choses subtiles et posséder en soi des germes spirituels. On peut éveiller ces états grâce à la méditation, à la poésie, à la musique mystique, grâce à tout ce qui est beau, lumineux, divin. Une fois éveillés en nous, ces centres nous mettent en communication avec d’autres mondes d’où l’on commence dès lors à nous apercevoir, à nous prendre en considération. On prend sur nous des renseignements, on nous inscrit parmi les êtres évolués, et on fait en sorte que des « vivres » nous soient expédiés.

Travailler à l’éveil de ces centres, c’est décider de devenir vivant, conscient, c’est accepter de nous lier avec tous ceux qui nous ont dépassés et qui cherchent à nous aider, c’est franchir le premier pas vers la vie éternelle.
(suite…)

Choisir de suivre son intuition

Certains d’entre vous affrontent d’importantes décisions de vie et se trouvent dépassés par les choix, puis par les doutes. Comment voir clairement? Comment choisir intelligemment? Oh, chers petits cœurs, quel effrayant méli-mélo de pensées! Votre esprit peut dire: « Je dois aller ici ou faire cela », mais votre cœur ou votre ventre se serre alors et dit: « Non, ça ne me semble pas bon, ça ne va pas bien fonctionner. » Vos pieds sont enfoncés dans l’indécision, et vous êtes paralysés par vos doutes? Nous disons: « Vous n’êtes pas en train de lire cette information correctement, chers amis, et c’est la raison de votre confusion. »

Ce que vous avez étiqueté comme des « doutes » représente en fait votre intuition – l’aura qui communique avec votre couche émotionnelle en disant: « Beurk, c’est une énergie inférieure à celle dans laquelle je veux m’immerger. » C’est votre couche spirituelle qui dit: « Attention! Tu as affaire à une autre leçon! Tu n’as pas besoin de celle-ci, car ce serait reculer sur la voie, et non avancer! » Vos sens supérieurs ne parlent pas votre langue, chers amis, seul votre corps mental le fait! Le reste de vos couches communique avec vous par vagues de bien-être et de mal-être, un radar aurique qui vous guide vers plus de lieux, d’activités et d’amis qui sont inspirants, épanouissants.

(suite…)

L’Homme qui plantait des Arbres

« Par ailleurs, Vergons portait les traces d’un travail pour l’entreprise duquel l’espoir était nécessaire. L’espoir était donc revenu.« 

Une très belle adaptation en film d’animation de la nouvelle de Jean Giono, « L’Homme qui plantait des arbres« .

 

 

Nuage de Tags