Parce que vous êtes les créateurs de votre réalité!

Archives de août, 2011

Comment le pouvoir de nos pensées affecte la terre

Pendant la guerre froide, la Russie a donné une grande importance à l’étude du domaine paranormal.ils ont fait des découvertes importantes sur la grille énergétique de la planète ainsi que sur un  « champ d’enregistrement psychique » qui entoure la Terre. Comment cela fonctionne-t-il ?

– Les études réalisées à Moscou ont déterminé que la planète est entourée d’un immense réseau énergétique, un ’tissu’ d’énergie qui possède une distribution de forme géométrique. La géologie des continents répond aux schémas directeurs énergétiques de cette grille. Toute la structure de ce que nous connaissons comme l’univers physique s’ordonne selon des schémas géométriques déterminés. Ceci est connu sous le terme de « Géométrie Sacrée ». Par ailleurs, en 1958, le professeur Bernascki a découvert une sorte d’anneau qui enveloppe la planète et qui contient un champ d’énergie dans lequel sont mémorisés des ‘registres’ de toutes les formes de vie et de l’histoire de la planète. Il a été découvert que ce champ d’énergie ne se situe pas sur un plan physique. Nous avons été capables de détecter cette bande et de la «lire» avec des instruments scientifiques et en utilisant des médiums entraînés à le faire.

Nous avons ainsi découvert que ce champ est un tissu ethérique chargé d’émotions. C’est pourquoi il est nécessaire de contrôler nos passions. Chacun de nous a le pouvoir d’affecter ce champ de manière positive ou négative. Toute la négativité exprimée, comme la haine et la peur, a une incidence directe sur l’état de la planète. La Terre réagit violemment à nos pensées et nos sentiments et elle émet un type de rayonnement qui se répercute sur les modèles climatiques. Les éléments sont comme des anticorps planétaires.Dans l’univers tout est interconnecté; quoique nous fassions, d’harmonieux ou de disharmonieux,  affecte la Terre. Ces charges négatives affectent en tout les êtres humains et sont en fait plus puissantes que l’énergie nucléaire elle-même. La planète, comme si elle était un corps malade, réagit avec des anticorps naturels pour soigner ce désarroi. La pollution n’est pas causée uniquement par la consommation des énergies résiduelles. Nous sommes nous-mêmes une puissante source de pollution. Le monde répond à la haine et l’amour Certains médiums russes ont dit qu’ils s’étaient retrouvés sur des plans astraux (non physiques) en présence d’Américains travaillant dans le même domaine.

Par le biais d’un entraînement spécifique, on a pu détecter ces champs de  pollution « psioniques » et on a vu comme un manteau obscur enveloppant certaines parties du globe terrestre. On a constaté qu’en utilisant certaines fréquences, il est non seulement possible d’influencer la vie en exerçant un contrôle mental, mais aussi de modifier le climat. Il existe des études poussées concernant l’anti-gravité qui ont amené des découvertes sur les champs scalaires, les énergies vectoriales et le vide.Les études réalisées à Moscou ont déterminé que la planète est entourée d’un immense réseau énergétique, un ’tissu’ d’énergie qui possède une distribution de forme géométrique. La géologie des continents répond aux schémas directeurs énergétiques de cette grille. Toute la structure de ce que nous connaissons comme l’univers physique s’ordonne selon des schémas géométriques déterminés. Ceci est connu sous le terme de « Géométrie Sacrée ». Par ailleurs, en 1958, le professeur Bernascki a découvert une sorte d’anneau qui enveloppe la planète et qui contient un champ d’énergie dans lequel sont mémorisés des ‘registres’ de toutes les formes de vie et de l’histoire de la planète. Il a été découvert que ce champ d’énergie ne se situe pas sur un plan physique. Nous avons été capables de détecter cette bande et de la «lire» avec des instruments scientifiques et en utilisant des médiums entraînés à le faire.

Source: Rusty james news & Urantia Gaïa 

Publicités

Au Matin de l’Esprit

La danse de l’au-delà invite nos pas à la féerie
D’une chance pressentie au matin de l’esprit.
Réveil dans un autre monde, celui des instants,
Qui nous mènent hors de la ronde des déments.

La puissance de l’éternel moment
Nous offre un amour si grand,
Que certains semblent le manquer.
Le ruissellement continu de nos tourments
Les détourne trop souvent de la bonté.

La vie est offerte aux hasards de nos déserts,
A chacun d’irriguer les terres de sa sphère.
L’amour comme seul guide, l’amour comme guilde:
Nous sommes les soldats de l’après
Qui s’annonce depuis les commencements.
Nous sommes les soldats de la foi
Qui n’accepte ni règle, ni tourment.

Je prie à tout va, je prie dans le vent;
Je crache ma haine et ma peine indifféremment
Pour que ne reste plus que la joie dans le présent.
Homme de condition, esprit épris de visions;
En quête d’une perpétuelle élévation.
Solitaire dans le Nous sur le chemin de toujours,
Cheminant à rebours sur le fleuve de secours.

C’est une lutte sans fin qui mène mes pas,
Mais la sagesse de l’instinct se joue du trépas.
Ombre lumineuse qui nargue les prétentieux,
La mort comble les humbles de ses aveux:
Soyons humbles, mais soyons vrais avant de partir.
Un seul round, une seule pièce;
Des milliers d’actes et de liesses.
Le théâtre quotidien nous pousse sur la scène
Et il serait vain de se limiter à la peine.

Il n’y a pas de règles, combien l’on dit;
Mais combien de sagesses plongées dans l’oubli?
Il y a tant de choses à briser et à rencontrer
Il est temps que l’on ose parler à tout vent:
Parler de révélation, vivre sa prose,
Cultiver son jardin d’humanité.
Au lieu de quelques roses,
Qui finiront par faner;
Prendre le temps d’une pause
Appelant les parfums d’éternité.
Allons-y, sentir que tout n’est pas vain,
Sentir l’amour et la mort dans le vin.

L’ascète et l’ivrogne sauront bien se rencontrer,
Se comprendre et s’aimer.
Et nous, Êtres du quotidien, saurons-nous les écouter?
Saurons-nous vibrer au diapason de leurs vérités,
Et comprendre au-delà d’étranges palabres
Les reflets bienveillants de nos propres fables?
L’arrogance sapiens, certes s’entête dans de sombres histoires,
Mais l’essence de nos lumières, sans cesse dissipe le brouillard.

ML (2011)

Le grand retour des êtres stellaires

Il ne se passe plus un jour sans que soient observés quelque part sur la planète des OVNIS. De nombreuses images nous sont relayées sur le web par les témoins ainsi que les chaînes de télévision de divers pays. Même en France, où jusque-là le sujet était inexistant en dehors des sempiternelles railleries, on commence à parler du phénomène dans la presse traditionnelle, à l’image du quotidien Le Parisien qui a titré récemment en gros à la une sur le sujet. Les OVNIS se montrent de plus en plus et leur présence est enfin de plus en médiatisée. Il y a de bonnes raisons à cela.

S’il faut remonter à l’après-guerre pour cerner le va-et-vient du phénomène OVNI, il n’est en rien pour autant le fait du monde moderne puisque les traces de présence extraterrestre remontent à la nuit des temps. Tous les OVNIS ne viennent pas de la Terre, puisque quelques uns sont militaires et bien de chez nous, mais bon nombre oui. Et avant la seconde guerre mondiale, on peut même affirmer que tous venaient d’ailleurs. Plusieurs civilisations humaines de l’époque récente – disons moins de 6.000 ans – ont laissé à travers les écrits, les traditions orales et les arts des traces d’êtres venus des étoiles. C’est pourquoi, au terme « extraterrestre », je préfère celui moins négativement connoté par l’industrie hollywoodienne, « d’êtres stellaires ». Ces êtres sont à l’origine de biens des connaissances dont bénéficient depuis longtemps les humains, et nombre de fois ils ont fortement imprégné l’aventure de l’humanité.

L’histoire de la Terre n’est pas celle très restrictive qui est présentée par la science comme une vérité. Déjà la science elle-même détient de multiples preuves des erreurs énormes et parfois des falsifications qui sont toujours enseignées aujourd’hui, mais les égos étant ce qu’ils sont et certains intérêts ayant été jusque-là puissants, les tiroirs aux oubliettes sont remplis de ces preuves dont un grand nombre concernent l’archéologie. A ma connaissance, l’une de ces découvertes, dans une mine de charbon en Afrique du Sud, indique les traces de vie les plus anciennes que l’ont ait découvertes à ce jour : trois milliards d’années ! On est assez loin des calendriers de l’évolution proposés aujourd’hui encore par la science. Rien que celles de ces découvertes qui ont filtré mériteraient un article à part entière sur le sujet. On va donc le laisser de côté pour ne s’intéresser qu’à la présence stellaire parmi nous.

(suite…)

Nuage de Tags