Parce que vous êtes les créateurs de votre réalité!

Archives de septembre, 2011

Le fonctionnement du mental

Le mental est à la fois la cause de tous nos soucis, entretenant désirs et angoisses, créant le concept d’un moi séparé, et la clé nous permettant de comprendre ce voyage terrestre entrepris par la conscience.Il n’a pas à être condamné en lui-même, car il peut être un allié et nous permettre de comprendre que nous ne sommes pas seulement ce flux mental.Or, nous l’avons laissé exercer une domination absolue sur la vie et parasiter l’ensemble de nos existences.Le mental s’épuise à vouloir changer le réel en fabriquant des idéaux, des croyances et des certitudes, en formant une représentation de ce qui est, figeant ainsi le mouvement perpétuel de la vie. Il crée cette réalité terrestre, constituée des illusions dont il s’est rempli, il établit le moi et le monde hors moi, le sujet pensant et l’objet pensé, sans réalité autonome.Penser déplace le regard vers l’objet. L’activité mentale nous projette vers l’extérieur, vers les objets, et crée la croyance d’une séparation, d’une distance, en déployant son énergie dans le temps. Nous avons tellement l’habitude de diriger notre esprit vers l’extérieur, vers les objets qui le retiennent et le distraient que nous ne voyons plus que ce qui le remplit. Nous le laissons exercer sans arrêt une pression sur chaque chose qui survient, croyant la contrôler en retenant certains aspects et en rejetant les autres. Il nous entraîne à saisir la vie à l’aide de concepts au lieu de la laisser s’accomplir à travers nous. Encombré de tout ce qu’il accumule, il est incapable de refléter la situation du moment présent telle qu’elle est.

Le mental nous apprend la différenciation. Il est impliqué dans toute expérience de dualité.Il fonctionne par comparaison et opposition.Nous nous identifions à cette différenciation, nous la pensons comme le fondement de notre réalité.Or, il n’y a pas de dualité : les 2 pôles ne sont pas séparés, mais en interaction.Le mental est cause de la séparation entre des opposés qui sont inséparables, qui ne peuvent exister l’un sans l’autre dans l’expression de la vie ici. Il est conditionné à exclure ce qui semble inacceptable. L’interdépendance des opposés est le fondement même du mouvement de la vie. Notre problème vient que nous essayons de supprimer un des 2 opposés.

La dispersion, la soumission aux distractions incessantes qui alimentent le flux des pensées, l’absence de repos, de stabilité, la recherche perpétuelle, est ce qui caractérise habituellement notre esprit et le rend en permanence anxieux et fatigué.Il est presque toujours divisé, désir ou refus. Les choix incessants rendent notre existence complexe. On compare, on saisit ou rejette. On exclut alors que la vie inclut tout. Chaque évènement est mis dans une catégorie. Notre esprit pris dans la dualité et la temporalité ne sait que juger si un évènement est heureux ou malheureux. Il est incapable de saisir en profondeur la réalité d’une situation, de percevoir l’intelligence infiniment vaste qui préside à l’enchaînement des circonstances.Nous oublions l’unité ou nous la cherchons avec la pensée structurée moi/autre, sujet/objet.Pour transcender la division, l’esprit doit reconnaître la limitation de la relation sujet/objet, puis ses propres limitations.

(suite…)

Publicités

Du « greenwashing » durable

Voici le nouveau vidéo de Mr.Mondialisation à propos du développement durable. Je vous propose de le partager avec vos proches afin que l’on prennent conscience collectivement, du monde dans lequel nous vivons. Bon visionnement!

Nuage de Tags